Jeudi 24 avril 4 24 /04 /Avr 17:11
- Ecrire un commentaire
L'importance de l'évocation de Dieu

Selon Abou Hourayra (que Dieu l'agrée), des pauvres parmi les Mouhàjirûn (exilés de la Mecque) vinrent dire au Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) : "Les riches ont emporté les hauts degrés et la jouissance étemelle".
Il dit : "Comment donc?"
Ils dirent : "Ils font leurs prières comme nous. Ils jeûnent comme nous. Ils font les aumônes alors que nous ne les faisons pas. Ils affranchissent les esclaves et nous ne le faisons pas".
Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) leur dit : "Voulez-vous que je vous apprenne une chose qui vous fait rattraper ceux qui vous ont devancés et qui vous fait devancer ceux qui viennent après vous si bien qu'il ne restera plus de gens plus méritants que vous sauf quelqu'un qui aura fait la même œuvre que vous?"
Ils dirent : "Oui, ô Messager de Dieu!".
Il dit : "Vous dites à la fin de chaque prière trente trois fois "gloire et pureté à Dieu" [Soubhânallàh] trente trois fois "Dieu est plus grand" [Allàhou Akbar] et trente trois fois "la louange est à Dieu" [Al-hamdoulillàh]".
Les pauvres des Mouhâjirùn revinrent dire au Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) : "Nos frères riches ont su ce que nous faisons et en font de même".
Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) leur dit : "Cela provient de la générosité de Dieu qu'il accorde à qui Il veut". (Al-Boukhâri, Mouslim)


Selon Abou Moûsa Al-Ach'ari (que Dieu l'agrée), le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "L'image de celui qui évoque son Seigneur et de celui qui ne L'évoque pas est comme l'image du vivant et du mort". (Al-Boukhâri)

Dans une version de Mouslim : "L'image de la maison où l'on évoque Dieu et de celle où on ne L'évoque pas est comme l'image du vivant et du mort".


Selon Abou Hourayra (que Dieu l'agrée), le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Sont arrivés les premiers les évocateurs de Dieu en exclusivité".
Ils dirent : "Et qui sont-ils? Messager de Dieu!"
Il dit : "Les hommes et les femmes qui évoquent beaucoup Dieu". (Mouslim)



Selon Abou Hourayra (que Dieu l'agrée), le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Dire : Gloire à Dieu! Louange à Dieu! Il n'y a de dieu que Dieu, Dieu est le Plus Grand, est préférable à mes yeux que ce bas-monde". (Mouslim)

Selon Abou Dharr (que Dieu l'agrée), le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "A chaque matin, chacun de vous est redevable d'une aumône pour chacun de ses organes sains. Toutes les fois qu'il dit "Soubhànallàh", il a une bonne action. Toutes les fois qu'il dit "Al-hamdou lillàh", il a une bonne action. Toutes les fois qu'il dit "là ilaha illallàh", il a une bonne action. Toutes les fois qu'il dit "Allâhou akbar", il a une bonne action". (Mouslim)



Selon Ibn Mas'oûd (que Dieu l'agrée), le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "J'ai rencontré Abraham (sur lui la paix), la nuit de mon ascension. Il me dit : "Ô Mouhammad! Transmets mon salut à ta nation et annonce-lui que la terre du Paradis sent bon et que son eau est suave. Annonce-lui que le Paradis est fait de plaines et que sa semence consiste à répéter : Soubhànallàh (gloire et pureté à Dieu). Al-hamdoulillàh (la louange est à Dieu). Allahou akbar (Dieu est plus grand)". (At-Tirmidhi)


Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) dit également dans un hadith : « Il n’y a rien que le fils d’Adam puisse faire de mieux pour se sauver du châtiment divin que l’invocation d’Allâh — Exalté soit-Il. » (Ahmad)

Dieu (le Très-Haut) a dit : {Résigne-toi à la compagnie de ceux qui évoquent leur Seigneur au début du jour et à sa fin dans l'espoir de (voir un jour) Son Visage. Ne laisse pas tes yeux se détourner d'eux, voulant le luxe de ce bas-monde}. (18/28)

Selon Abou Hourayra (que Dieu l'agrée), le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Dieu le Très-Haut a des anges qui parcourent les routes à la recherche des cercles d'évocation de Dieu. Dès qu'ils trouvent des gens en train d'évoquer Dieu honoré et glorifié, ils s'appellent les uns les autres : "Venez à l'objet de vos recherches".
Ils étendent sur eux leurs ailes jusqu'au ciel inférieur. Leur Seigneur leur demande (et Il sait mieux qu'eux) : "Que disent Mes esclaves".
Ils disent : "Ils Te glorifient, Te purifient, proclament Ta grandeur, Ta louange et Ta gloire".
Il dit : "Est-ce qu'ils M'ont jamais vu?"
Ils disent : "Non, par Dieu. Ils ne T'ont jamais vu".
Il dit : "Que seraient-ils donc s'ils Me voyaient?"
Ils disent : "S'ils Te voyaient ils mettraient encore plus d'ardeur à T'adorer, à Te louer et à Te glorifier".
Il dit : "Que demandent-ils?"
Ils disent : "Ils Te demandent le Paradis".
Il dit : "Est-ce qu'ils ne l'ont jamais vu?"
Ils disent : "Non, par Dieu. Ils ne l'ont jamais vu".
Il dit : "Que serait-ce s'ils l'avaient vu?"
Ils disent : "S'ils l'avaient vu, ils y tiendraient encore plus, le demanderaient avec plus de force et le désireraient avec plus d'ardeur".
Il dit : "Contre quoi demandent-ils Ma protection?"
Ils disent : "Contre l'Enfer".
Il dit : "L'ont-ils jamais vu?"
Ils disent : "Non, par Dieu. Ils ne l'ont jamais vu".
Il dit : "Que serait-ce donc s'ils l'avaient vu?"
Ils disent : "S'ils l'avaient vu ils le fuiraient encore plus et le craindraient davantage".
Il dit : "Je vous prends à témoins que Je les ai absous".
L'un des anges dit : "Il y a parmi eux untel qui ne fait pas partie de leur cercle. Il y est seulement venu pour une affaire le concernant".
Il dit : "Ils représentent le cercle idéal et celui qui leur tient compagnie ne saurait être misérable". (Al-Boukhâri, Mouslim)


Dans une autre version de Mouslim : "Selon Abou Hourayra (que Dieu l'agrée), le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Dieu a des anges itinérants de très grand mérite. Ils vivent à la recherche des cercles d'évocation de Dieu. Dès qu'ils trouvent une réunion où l'on évoque Dieu, ils s'asseoient avec eux. Ils se couvrent les uns les autres de leurs ailes jusqu'à remplir l'espace entre eux et le ciel inférieur. Une fois que le cercle se disperse, ces anges remontent au ciel. Dieu glorifié et honoré leur demande (et Il sait mieux qu'eux) : "D'où venez-vous?"
Ils disent : "De la terre où se trouvent quelques-uns de Tes honorables esclaves qui proclament Ta gloire. Ta grandeur, Ton unicité et Ta louange et qui T'adressent leurs demandes".
Il dit : "Et que Me demandent-ils?"
Ils disent : "Ils Te demandent Ton Paradis".
Il dit : "Ont-ils jamais vu Mon Paradis?".
Ils disent : "Non, ô notre Seigneur!"
Il dit : "Que serait-ce donc s'ils avaient vu Mon Paradis?"
Ils disent : "Et ils se mettent sous Ta protection".
Il dit : "Contre quoi?"
Ils disent : "Contre Ton Enfer, ô notre Seigneur!"
Il dit : "Ont-ils jamais vu Mon Enfer?"
Ils disent : "Non"!
Il dit : "Que feraient-ils s'ils avaient vu Mon enfer?"
Ils disent : "Et ils Te demandent de les absoudre".
Il dit : "Je les ai effectivement absous. Je leur ai donné ce qu'ils demandent et Je les ai protégés contre ce qu'ils craignent".
Ils disent : "Seigneur! Il y a parmi eux untel, un grand pécheur. Il était simplement de passage et il s'asseoit parmi eux".
Il dit : "Je l'ai, lui aussi, absous car ce sont les membres honorables d'un cercle et celui qui s'asseoit avec eux ne saurait être misérable".


Selon lui et selon Abou Sa'îd (que Dieu l'agrée), le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Aussitôt que des gens s'asseoient pour évoquer Dieu, les anges les entourent, la miséricorde de Dieu les recouvre et la sérénité descend sur eux. Dieu les évoque aussi parmi ceux qui vivent auprès de Lui". (Mouslim)

Selon Abou Wâqif Al-Hârith Ibn 'Awf (que Dieu l'agrée), le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui), un jour qu'il était assis à la mosquée en compagnie de gens, vit venir vers lui trois hommes. Deux d'entre eux se dirigèrent vers le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) et le troisième s'en alla. Les deux premiers se tinrent debout devant le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui). L'un d'eux vit un espace vide dans le cercle et alla s'y asseoir. Le deuxième s'assit derrière les autres. Quant au troisième, il tourna simplement le dos et s'en alla. Quand le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) eut terminé son discours, il dit : "Voulez-vous que je vous renseigne sur ces trois? L'un d'eux a cherché refuge auprès de Dieu et Dieu le lui donna. Le deuxième a été empêché par sa pudeur de déranger les autres et Dieu a ressenti de la pudeur à son égard. Quant au troisième, il tourna le dos et Dieu lui tourna le Sien". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Abou Sa'îd Al-Khoudri (que Dieu l'agrée) rapporte : "Mou'âwiya (que Dieu l'agrée) sortit un jour et trouva à la mosquée un cercle de gens qui évoquaient Dieu. Il leur dit : "Dans quel but êtes-vous réunis?"
Ils dirent : "Nous nous sommes réunis pour évoquer Dieu".
Il dit : "Par Dieu, est-ce là seulement votre but?"
Ils dirent : "C'est là seulement notre but".
Il dit : "Je tiens à vous dire que je ne vous ai pas fait jurer par Dieu parce que je doutais de votre bonne foi. Nul dans ma position par rapport au Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) n'est plus avare que moi (par circonspection et scrupule) à rapporter les ahâdîth. Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) sortit un matin et vit un cercle de gens évoquant Dieu. Il leur dit : "Qu'est-ce qui vous a fait réunir?"
Ils dirent : "Nous nous sommes assis pour évoquer Dieu et pour Le louer de nous avoir guidés à l'Islam et pour les bienfaits dont Il nous a comblés".
Il dit : "Vous ne vous êtes assis que dans ce but?"
Ils dirent : "Par Dieu, ce n'est que dans ce but que nous nous sommes assis".
Il dit : "Je tiens à vous dire que je ne vous ai pas fait jurer par Dieu parce que je doutais de votre bonne foi. Mais Gabriel est venu m'annoncer que Dieu Se vantait de vous auprès des anges". (Mouslim)



“Lorsque vous passez par les jardins du Paradis, promenez-vous-y.”
On demanda : “Et que sont les jardins du Paradis, ô Messager de Dieu ?”
Il répondit : “Les cercles d’invocation. Allâh — Exalté soit-Il — possède des anges qui arpentent la terre à la recherche des cercles d’invocation, et, quand ils en trouvent, ils les entourent”.

Qutaïba Ibn Sa'îd nous a rapporté ceci d'après Djarîr, d'après El-'A'mèche,d'après Abî Sâleh d'après Abî Huraïra  :

" Le Messager d'Allah  a dit : 

" Allah a, à Son service, des anges qui sillonent les rues à la recherche de ceux se consacrant à l'évocation d'Allah (dhikr). Une fois qu'ils trouvent un groupe de gens se consacrant à cette évocation, ils s'interpellent mutuellement :


" Accourez vers ce que vous cherchiez ! "


Ils les enveloppent alors de leurs ailes jusqu'au ciel terrestre.


Leur Seigneur les interrogea alors - bien qu'Il sache tout à leur sujet - en leur disant : 

" Que disent Mes serviteurs ? "

Ils répondront
: " Ils Te louent et Te glofirient, ils Te rendent grâce et exaltent Ton nom ".

Il leur dira
: " M'ont-ils vue ? ".

Ils répondront
: " Non, par Allah, ils ne T'ont point vu ! ".

 
Il leur dira
: " Et qu'en serait-il, s'ils m'avaient vu ? ".

 
Ils répondront
: " S'ils t'avaient vu, leur dévotion pour Toi n'en serait que plus grande, de même que leur exaltation et leur louanges seraient plus nombreuses ".

 
Il leur dira
: " Que Me demantent-ils ? "

 
Ils répondront
: " Ils Te demandent l'accès au Paradis ".

Il leur dira
: " L'ont t-ils vu ".

Ils répondront
: " Non, par Allah, Ô Seigneur, ils ne l'ont pas vue ".

 
Il leur dira
: " Et qu'en serait-il s'ils le voyaient ? "

 
Ils répondront
: " S'ils le voyaient, ils seraient plus avides d'y accéder, leur demande en ce sens serait-il plus intense et leur aspiration plus profonde ".

Il leur dira
: " Contre quoi se mettent-ils sous Ma protection ? ".

 
Ils répondront
: " Contre le feu ! "

Il leur dira
: " L'ont-ils vu ? "

Ils répondront
: " Non, par Allah, Ô Seigneur, ils ne l'ont pas vu ! "

Il leur dira
: " Et qu'en serait-il, s'ils le voyaient ? "

Ils répondront
: " S'ils le voyaient, ils ne s'en détourneraient qu'avec plus d'ardeur et ne le crainderaient qu'avec plus d'intensité ! "

 
Il leur dira
: " Je vous prend à témoins que Je leur accorde Mon pardon ! "

 Un ange parmi les autres Anges dira alors : " Il y a parmis eux untel, qui ne fait pas partie de leur entourage, mais qui est venu juste pour affaire le concernant ".

 
Il répondra
: " Celui qui prend place avec eux ne sera jamais malheureux ".

   

Commentaire du Hadith

 El-Qastalâni  a dit :

 " Sa parole : " Ils sillonent les rues à la recherche de ceux qui se consacrent à l'évocation d'Allah ". Le sens de ces paroles est le même que celui de la version de Moslem qui dit :

 " Ils se répendent sur terre à la recherche des cercles de Dhikr ", c'est-à-dire les endroits où on évoque Allah .

 Ils s'interpellent mutuellement, en se disant : " Venez à ce que vous cherchiez ", c'est-à-dire à votre désir et à votre aspiration, comme il est dit dans certaines versions.

 " Ils les envellopent de leurs ailes...", c'est-à-dire qu'ils entourent les évocateurs d'Allah de leurs ailes, et ils remplissent l'espace jusqu'au ciel terestre.

 Dans la version de Moslem il y est ajouté " distingués ", qualité spécifique aux anges sillonants.

 Dans la version d'Ettirmidhî, il est dit : " Autres que les anges scribes ", c'est-à-dire que ces anges sont différents de ceux qui transcrivent les bonnes et les mauvaises actions des hommes. Ils sont aussi autres que les anges qui protègent ( El-hafadha ) les créatures. Ils n'ont d'autre fonction que la présence dans les cercles de Dhikr.

 Sa parole : " Bien qu'Il sache tout à leur sujet - est une phrase incise, pour éloigner toute idée d'ignorance lors d'une question. La sagesse de l'interrogation des anges par Allah au sujet des serviteurs est de montrer aux anges les mérites des enfants d'Adam, eux qui ont dit :

 " Vas-Tu y établir quelqu'un qui fera le mal et qui répandra le sang, tandis que nous célébrons Tes louanges et Te glorifiant et que nous proclamons Ta sainteté ? ". (Coran, 2, 30)

 C'est-à-dire qu'ils témoignent maintenant en faveur des enfants d'Adam, qui eux aussi, évoquent Allah et Le glorifient, en dépit l'existence, chez eux, de passions et de plaisirs, contrarements aux anges qui sont dépourvues de passions et de plaisirs. C'est là donc une reconnaissance, de leur part, des mérites des enfants d'Adam.

 " Celui qui prend place avec eux ne sera jamais malheureux ". Allah pardonne, en effet, à celui qui assiste à leurs cercles, même pour une raison qui lui est particulière, sans que ce ne soit l'évocation d'Allah qui l'ait attiré, car la présence dans les cercles d'évocation d'Allah revivifiera, même s'il n'avait pas l'intention d'assister à l'évocation d'Allah.

 C'est là une éloge en faveur des cercles de Dhikr et d'adoration et une incitation à y être présent. Ceci englobe toutes sortes d'actes d'adoration, comme l'apprentissage de la science, la lecture du Coran, l'évocation d'Allah et autres. Ce sont des assemblées de lumière et de vie.

 Et Allah est plus savant.

 Livre Somme de Hadith Qudsi avec les commentaires d'Ennawaoui et Ibn Hajjar al 'Asqalâni aux Edition Iqra 

  

 
 
Par Faty Islamia - Publié dans : Allah
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Le blog de Faty Islamia
  • Le blog de Faty Islamia
  • : Divers
  • : Salam Aleykoum wa ramthoullahAs-Salam ^Alaykoum wa rahmatouli-Lah y wa barakatou^ou, Ce blog à pour but de vous informer de l'Islam, de son histoire, de sa pratique d'après mes connaissances mais je ne suis personne de Science Conformément à la parole du prophète Sallalah wa ^alaiyhi wa salam qui à dit ce qui signifie: "Quérir la science de la religion, est une obligation pour tous Musulmans" [rapporte' par Al-Bayhaqiyy] Et comment ce fait cet apprentissage? Et bien conformément à la
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Derniers Commentaires

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus